Vous êtes ici

Mathilde Laval, 21 ans, décoratrice sur verre

Ludovic, Mathilde, Enver, Pierre-Henry et Flora ont un point commun : ils ont tous remporté dans leur discipline, qui va de la sommellerie à l’art floral, les Olympiades des Métiers. Retour sur ce que ce concours d’excellence a apporté à ces jeunes médaillés.

« Je voulais prouver que des filles pouvaient faire ce métier »

Titulaire de son DMA en décor architectural option art du verre et du cristal à Yzeure, Mathilde participe auxOlympiades dans la catégorie Miroiterie en ayant conscience que sa formation est plus artistique que technique. « Quand j’ai participé aux épreuves régionales, je pensais arriver quatrième sur les quatre participants, parce qu’ils étaient surtout miroitiers. Et je suis arrivée en tête, à ma grande surprise. » En national, elle n’obtient pas de podium qui, selon elle, lui aurait ouvert les portes de Baccarat ou de la cristallerie Saint-Louis. « Mais j’ai au moins prouvé que des filles pouvaient faire ce métier, car nous étions deux filles seulement aux épreuves régionales, et toujours seulement deux aux épreuves nationales. » Les Olympiades se révèlent être une mine de contacts utiles pour elle : « On s’entraide les uns les autres et on étudie comment on pourrait s’associer, avec les chaudronniers ou les ferronniers, par exemple. J’ai été contactée par une personne qui fait de la lave émaillée et aimerait qu’on travaille ensemble sur un projet mariant la lave et le verre. »
ls sont huit jeunes, âgés de 21 à 25 ans, à voir participé aux Olympiades des Métiers entre 2006 et 2012. Destinée à célébrer les savoir-faire professionnels, cette manifestation, aujourd’hui internationale, est née en Espagne en 1950. 67 pays répartis sur les cinq continents se retrouvent en compétition lors de ces Olympiades, à l’issue de sélections régionales puis nationales. En France, les sélections régionales sont organisées par les Conseils régionaux, les organismes professionnels et les établissements d’enseignement et de formation. Une cinquantaine de métiers sont représentés, des secteurs de l’alimentation à l’automobile en passant par le bâtiment, l’industrie ou les nouvelles technologies. Après Clermont-Ferrand en 2012, Strasbourg accueillera la finale nationale début 2015, avant l’épreuve internationale organisée à Sao Paulo.
Huit participants s’expriment à travers huit ressentis personnels, qui se rejoignent pour la plupart. Une constante : les Olympiades figureront pour chacun parmi leurs souvenirs les plus forts.

Mathilde Laval, 21 ans, décoratrice sur verre