Vous êtes ici

Enver Zengin, 24 ans, technicien en aéronautique

Enver Zengin, 24 ans, technicien en aéronautique

Ludovic, Mathilde, Enver, Pierre-Henry et Flora ont un point commun : ils ont tous remporté dans leur discipline, qui va de la sommellerie à l’art floral, les Olympiades des Métiers. Retour sur ce que ce concours d’excellence a apporté à ces jeunes médaillés.

Enver aurait pu s’endormir sur ses acquis, à savoir une embauche à 17 ans par le plus grand centre national de maintenance aéronautique de l’entreprise Hop !, filiale d’Air France, à Clermont-Ferrand. Mais c’était compter sans l’âme de compétiteur de ce vice-champion de France de lutte habitué des compétitions nationales et internationales, et sans l’envie d’une entreprise tout entière de soutenir son poulain. « J’ai préparé lesOlympiades grâce à mon employeur », annonce sans détour Enver. « Il m’a fait suivre des formations, notamment en électricité, mon point faible, et mes collègues électriciens et mécaniciens m’ont appris certaines choses. Il y a un vrai esprit de groupe entre nous. »

Les épreuves régionales ne l’impressionnent pas : « Grâce au sport, je sais gérer mon stress. Et j’étais avantagé du fait de mon expérience en entreprise par rapport à un jeune encore à l’école. » En national, les épreuves sont plus difficiles mais il remporte la médaille de bronze. Il raconte aujourd’hui, presque avec humour, la façon dont il a été évincé des deux premières places du podium : « En gros, je n’avais pas correctement mis mes outils à leur place ! » Mais il n’a pas dit son dernier mot : « Moi qui ai l’habitude de faire des compétitions, je ne pense qu’à la première marche. J’aimerais donc reparticiper aux Olympiades. Il faut que je vérifie que je n’ai pas atteinte la limite d’âge. » Il a été dignement fêté dans son entreprise qu’il n’a pas l’intention de quitter. « Mais les Olympiades, c’est toujours une ligne de plus sur un CV. Pour plus tard… »
Ils sont huit jeunes, âgés de 21 à 25 ans, à voir participé aux Olympiades des Métiers entre 2006 et 2012. Destinée à célébrer les savoir-faire professionnels, cette manifestation, aujourd’hui internationale, est née en Espagne en 1950. 67 pays répartis sur les cinq continents se retrouvent en compétition lors de ces Olympiades, à l’issue de sélections régionales puis nationales. En France, les sélections régionales sont organisées par les Conseils régionaux, les organismes professionnels et les établissements d’enseignement et de formation. Une cinquantaine de métiers sont représentés, des secteurs de l’alimentation à l’automobile en passant par le bâtiment, l’industrie ou les nouvelles technologies. Après Clermont-Ferrand en 2012, Strasbourg accueillera la finale nationale début 2015, avant l’épreuve internationale organisée à Sao Paulo.
Huit participants s’expriment à travers huit ressentis personnels, qui se rejoignent pour la plupart. Une constante : les Olympiades figureront pour chacun parmi leurs souvenirs les plus forts.

Enver Zengin, 24 ans, technicien en aéronautique