Vous êtes ici

Les champions des Olympiades chez Régis Marcon

Lors des finales nationales des Olympiades des Métiers organisées à la grande halle d’Auvergne les 22, 23 et 24 novembre 2012, Rudi Langlais (21 ans) a obtenu la médaille d’or en cuisine. Son dauphin, médaillé d’argent, Paul Marcon (17 ans) est le fils du chef triplement étoilé et bocuse d’Or, Régis Marcon de Saint-Bonnet-le-Froid en Haute-Loire. Les deux jeunes champions ont été sélectionnés pour constituer l’équipe de France et ainsi représenter la France à la Worldskills International Compétition qui se déroulera à Leipzig du 2 au 7 juillet 2013. 

En vue de cette nouvelle compétition, ils étaient invités du 18 au 21 février à s’entraîner dans les cuisines de Régis Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid. Avec eux, Joël Migeon, expert cuisine pour les Olympiades des Métiers, et Jean-Luc Chorier, le professeur de cuisine de Paul Marcon au lycée hôtelier de Thonon-les-Bains, ont dirigé cette préparation à laquelle participait également Boris Chapon, espoir des Olympiades nationales à venir. 

Faire leurs gammes au piano

Il s’agissait avant tout pour les trois jeunes cuisiniers de répéter leurs gammes sur des sujets culinaires classiques à valoriser avec une pointe de créativité, et surtout une grande rigueur technique dans les équilibres gustatifs et la justesse des cuissons. 

Pour le champion de France Rudi Langlais, l’accueil à Saint-Bonnet-le-Froid était vécu comme une chance : « Les chefs comme Régis Marcon, on les voit à la télé et tout le monde parle d’eux dans le métier. Pouvoir le côtoyer et bénéficier de ses conseils est un grand privilège et une occasion de progresser en vue de la finale. Je n’ai qu’un seul objectif à Leipzig : l’or ! » 

Pour Paul Marcon, qui disputerait la finale si Rudi devait y renoncer, le séjour à Saint-Bonnet est bien sûr moins exotique, mais tout aussi motivant : « C’est un plaisir d’accueillir mes partenaires et amis. Je suis heureux de partager ici avec eux ce moment de préparation. C’est une séquence importante dans notre parcours, car les cuisines de Saint-Bonnet sont une référence dans la préparation des concours. Beaucoup de jeunes chefs s’y sont entraînés avec mon père avant le MOF. (Meilleur Ouvrier de France) ou le Bocuse d’Or. » 

Les conseils du chef de Saint-Bonnet ont été particulièrement appréciés des jeunes compétiteurs qui poursuivront à La Rochelle leur préparation pendant deux semaines. Avant la compétition internationale, ils rejoindront le centre national sportif de l’INSEP où, comme des athlètes, ils suivront pendant 15 jours une préparation sportive avec des coaches, des kinés et des spécialistes de la gestion du stress.

Tags: 
Marcon

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.